Rez de chaussée & sous-sols de La Tour d'Armagnac ouverts à la visite

Au sud-est de la Cathédrale Sainte-Marie d'Auch, la tour d’Armagnac attire toujours l’œil...

Et pour cause, elle domine la ville avec ses 40 mètres de hauteur.

 

C'est dans cette tour bâtie au XIVe siècle; qui servait de prison et qui connut plusieurs fonctions, qu'est installé depuis le 5 juillet 2015 le Trésor de la Cathédrale, nouveau musée de la ville. 

 

L'Histoire de la Tour d'Armagnac est présentée dès l'entrée au musée avec en prime un petit +...

Musée d'art sacré & centre d'interprétation de la Cathédrale

Le Trésor est un lieu d'exposition d'objets précieux et un centre d'interprétation de la cathédrale Sainte-Marie d'Auch, de son histoire et de son architecture, des bâtiments de l'ancien tribunal ecclésiastique (salles d'audiences, cachots) et du quartier des chanoines (vestiges de la salle capitulaire).

 

La Cathédrale Sainte-Marie est un site majeur sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Elle s'élève sur l'emplacement d'une ancienne église romane du XIe siècle. Sa construction a duré deux cents ans (1489 - 1680), ce qui explique la variété des styles : Gothique Flamboyant pour l'ensemble de l'oeuvre, et Renaissance pour la façade encadrée de 2 tours d'une hauteur de 44 m. De dimensions surprenantes (100 m de long et 40 m de large), cette cathédrale est une des dernières cathédrales gothiques de France et une des plus riches.

La Tour d'Armagnac en quelques points c'est :

  • 1 tour sur 4 niveaux 
  • 40m de haut 
  • 1 ancienne prison 
  • 3 cachots qui se visitent aujourd’hui (il en existe 7 superposés de 4 à 5 m² chacun)
  • 1 musée ouvert toute l'année à Auch
  • l'histoire du site, l'origine de la Cathédrale
  • les restaurations de l'ensemble canonial
  • une collection textile d'exception
  • des objets précieux pour l'exercice du culte

Profitez d'une pause, à l'ombre, sur la place Salinis...

Aux pieds de la Tour, la place Salinis porte le nom de l’archevêque qui décida, avec le Préfet Féart, au XIXe siècle d’abattre l’ancien cloître des chanoines, la chanoinie et les maisons adjacentes pour créer un îlot de verdure planté de micocouliers et ouvert sur la vallée du Gers.

 

Puis ne manquez pas d'observer ou d'emprunter l'Escalier monumental qui permet de rejoindre la basse ville et d'accéder très facilement au chemin de balade aménagé sur les berges du Gers que l'on appelle la promenade Claude Desbons. C'est de l'autre côté des berges que se trouve un autre des jardins publics d'Auch : le Jardin Ortholan ; et c'est aussi de ce côté que s'installe le marché traditionnel du jeudi matin.